Vos systèmes d’information sont vulnérables face aux cyberattaques

Des attaques toujours plus sophistiquées.

Chefs d’entreprise, les cybercriminels sont embusqués derrière vos portes électroniques ! La révolution numérique a fait apparaître un nouveau type d’attaques: les attaques sur Internet qui, selon les statistiques, s’accroissent à un rythme exponentiel, tout autant que leur sophistication. C’est que la ressource électronique est considérable, voire inépuisable, qu’il devient facile techniquement d’y accéder, il suffit d’être connecté, que l’activité est particulièrement rentable et qu’elle s’effectue la plupart du temps en toute impunité.

Comme au temps des attaques de diligences, vous ne les voyez pas, mais ils vous guettent, ils cherchent à déceler vos vulnérabilités et le moment opportun pour dérober vos données sensibles et stratégiques; neutraliser votre système informatique, saboter votre site e-commerce ou votre entreprise; porter atteinte à son image; s’approprier vos innovations technologiques!

Ce sont les TPE-PME les plus vulnérables.

Selon les experts 14 millions de Français ont été les victimes de piratages informatiques en 2016, dans un récent rapport Symantec montre l’ampleur du phénomène en indiquant que 77% des PME ont fait l’objet d’attaques sur le territoire français cette année, et il précise que ce sont les TPE-PME qui sont les plus vulnérables. En effet, les grandes entreprises sont en général bien organisées contre ces nouvelles menaces grâce à la présence en leur sein de professionnels qui mettent en place un système optimum de sécurité numérique.

Les faits montrent, en revanche, que les TPE-PME, non seulement ne disposent pas d’une telle protection, mais surtout qu’elles ne sont pas informées sur la menace et, en conséquence, sur la nécessité de prendre urgemment des mesures d’organisation pour se protéger. En outre, faisant le plus souvent partie de l’écosystème de grandes entreprises, elles sont toujours les victimes collatérales des attaques informatiques régulières dirigées contre ces dernières.

Si votre entreprise était touchée, auriez-vous la capacité de tout reconstruire ? Que faire en cas d’attaque ? Et en cas de fuites de données confidentielles ? Comment gérer ce type de crise ?

Chefs d’entreprise de TPE et PME, comment vous protéger ?

Un exercice d’introspection préalable est nécessaire afin de déterminer ce que vous devez protéger, à quel degré, et dans quel ordre de priorité. C’est une évaluation des risques ou comme l’exige le RGDP un analyse d’impact.

eval-risques

Puis, en fonction des vulnérabilités constatées avec les spécialistes, il convient d’organiser votre espace et votre outil de travail. Une organisation efficace en terme de gestion de la sécurité des SI et de la qualité de ses processus opérationnels doit s’appuyer sur trois piliers : la Technologie, ses Processus et ses Ressources humaines.

L’objectif technologique est d’empêcher toute intrusion physique et électronique et garantir la résilience de l’entreprise, en agissant sur l’infrastructure et l’équipement des pièces, en définissant une architecture de réseau en fonction de vos besoins, et également en installant un arsenal défensif préventif (firewall, proxy, antivirus, antispam) ainsi que les outils permettant une sauvegarde professionnelle de vos données.

En parallèle de cette démarche technologique, il s’agira de mettre en place une politique de sécurité des systèmes d’information (SSI) pragmatique. Celle-ci devra spécifier la répartition des responsabilités SSI au sein de l’entreprise, l’ensemble des processus qui contribueront à maintenir la sécurité, l’organisation du site, des hommes et des réseaux, l’arsenal défensif préventif choisi, une charte informatique qui définisse l’usage professionnel et privé de l’entreprise avec des règles et des procédures de sécurité dont il faudra veiller à la stricte application, une stratégie de reprise après une attaque, fondée sur un arsenal défensif curatif (sauvegarde professionnelle, archivage, plan de reprise ou de continuité d’activité, …).

Finalement, il sera nécessaire de former et d’entraîner votre personnel afin de réduire les vulnérabilités et d’assurer un maîtrise des comportements en cas d’incident et des actions préventives.

A cet égard l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et la CGPME présentent, dans leur Guide des bonnes pratiques de l’informatique, des règles essentielles et pragmatiques pour la sécurité des systèmes d’information des petites et moyennes entreprises que nous vous recommandons.

Services de consulting

Pour faire face aux dangers de la cybercriminalité et vous en prémunir, nous pouvons vous accompagner en vous apportant des conseils et des solutions adaptées et pragmatiques pour vous permettre d’assurer la sécurité de vos données sensibles et faire face aux menaces visant vos systèmes d’information, notamment en :

  • établissant un diagnostic personnalisé au sein de votre entreprise ou avec vos prestataires (audit),
  • organisant l’espace et les outils de travail pour une protection optimum,
  • élaborant une politique et des processus de sécurisation des systèmes d’information,
  • sensibilisant et en formant vos Managers et vos collaborateurs,
  • rééquilibrant les trois piliers au sein de l’organisation, en particulier sur l’axe humain, pour rendre la prévention des risques plus efficiente et pérenne.
Publicités